Avoir un son clair à la flûte
Pédagogie

Avoir un son clair à la flûte

Avoir un son clair à la flûte est le vœu de tous les flûtistes, qu’ils soient débutants ou élèves avancés. Avoir un joli son à la flûte est synonyme de bien jouer, de faire des jolies mélodies agréables à jouer, tantôt zen tantôt envoutantes. Réussir à avoir un son clair, c’est bien. Le plus dur est de le garder. Tout le problème est là. Aujourd’hui, nous allons voir 4 paramètres principaux qui vous aideront à obtenir un son clair avec votre flûte traversière.

La vidéo

La posture

La posture est l’élément central de votre pratique. C’est la première chose que vous mettez en place quand vous commencez à jouer de la flûte traversière. Lors de la première leçon, vous apprenez à tenir votre flûte. Vous apprenez les bonnes positions à adopter au niveau de votre corps, au niveau de vos mains et au niveau de votre embouchure.

Dès que vous faites les premiers sons, d’autres éléments viennent immédiatement se greffer : la respiration, les notes, les rythmes, les articulations… A partir de là, la posture passe au second plan. Il y a trop de choses à penser et votre cerveau va surchauffer !

C’est précisément à ce moment que les mauvaises habitudes arrivent. Vous vous rendez compte que vous n’êtes pas forcément à l’aise quand vous tenez votre instrument. Cela ne vous inquiète pas plus que ça car la flûte est un instrument dont la posture n’est pas naturelle. Le son non plus n’est pas comme vous le voulez. Vous mettez ça peut-être sur le compte de la flûte (si si, je sais que vous y avez pensé). Mais en aucun cas, vous ne penserez que la posture de votre corps, de vos mains voire de votre embouchure est peut-être le responsable du problème.

Pour remédier aux mauvaises habitudes, vous devez avoir conscience de votre corps. Je vous conseille de vous regarder dans un miroir et d’étudier votre posture pour vérifier que tout soit correct au niveau du corps, des mains et de l’embouchure.

La respiration

La flûte traversière est un instrument à vent. Cela implique de souffler, de produire de l’air pour faire un son. Hors, sans air, il n’y a pas de son. Autrement dit, pour produire de l’air, il faut respirer. En jouant de la flûte, vous devez respirer. Mais pas n’importe comment. Vous devez respirer d’une façon bien précise.

Quand vous jouez de la flûte traversière, vous devez respirer avec votre ventre. Vous devez respirer dans le bas du ventre. Vous devez sentir votre diaphragme bouger de bas en haut. Cette respiration s’appelle la respiration abdominale. Elle est le contraire de la respiration thoracique qui, elle, se prend uniquement dans le haut du corps et qui peut créer des blocages. La respiration abdominale va de son côté dénouer les tensions du corps et crée de la détente et du bien-être. Si vous souhaitez en savoir davantage sur la respiration et comment bien respirer, je vous laisse consulter l’article que j’ai écrit précédemment et qui donnera toutes les réponses à vos questions : la respiration à la flûte traversière.

Votre embouchure

Les lèvres sont le troisième paramètre à prendre en compte pour avoir un son clair. Je reviens encore une fois sur la posture, mais spécifiquement pour l’embouchure. Si vous souhaitez un son clair, vous devez éviter les crispations au niveau de votre bouche. Certes, les muscles de la bouche travaillent mais vous ne devez pas avoir mal, ni avec les lèvres ni avec les joues. Vous ne devez pas crisper ni avec un sourire, ni en rentrant les lèvres ni en les poussant vers l’avant. Soyez souple et détendu.

Votre gorge

Comme la posture et l’embouchure, il ne doit pas y avoir de tensions dans votre gorge. Votre gorge doit rester ouverte. Imaginez que vous baillez : votre gorge s’ouvre. Quand vous allez chez le médecin et qu’il ausculte votre gorge, vous dites « AAAAAhhhhhhh » ; de cette manière, votre gorge est ouverte.

Quand vous jouez, vous devez avoir en tête ces deux astuces. Peu importe celle que vous choisissez (le bâillement ou le médecin), mais vous devez garder en mémoire la sensation de la gorge ouverte. Vous devez sentir l’ouverture de votre gorge quand vous jouez. Si le sujet vous intéresse, vous êtes libre de consulter l’article sur l’ouverture de la gorge. Je vous invite aussi à pratiquer les différents exercices que je vous propose afin de bien détendre votre gorge. Cela vous aidera grandement à avoir un son clair à la flûte.

Tout est lié !

Être conscient de chacun de ces paramètres est déjà une belle étape pour obtenir un son clair à la flûte. Surtout, vous devez prendre conscience que tous ces paramètres sont liés les uns aux autres. Je le dis souvent, notre premier instrument n’est pas la flûte, mais notre corps. Tout notre corps est interconnecté. Cela dépasse tellement le fait de souffler dans le biseau de la flûte…

Si vous êtes tordu quand vous jouez, votre respiration sera fermée et votre gorge sera tendue. Par conséquent, vos lèvres seront elles aussi plus serrées. Tous ces paramètres ne sont pas tous à revoir. Peut-être juste certains. Par exemple, vous pouvez très bien maîtriser la respiration abdominale mais avoir une posture crispée (au niveau de mains ou de votre embouchure). Tout comme vous pouvez avoir une bonne position au niveau de votre embouchure mais aussi avoir des crispations au niveau de la gorge.

Imaginez que vous êtes face à un gigantesque puzzle. Il suffit que vous trouviez une pièce pour que tout s’assemble. Si vous réglez un problème de posture ou de respiration, les autres paramètres auront eux aussi tendance à se régler ou à s’ajuster dans la foulée 😉

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :