Logo - Apprendre la flûte

La respiration à la flûte traversière

Quand vous jouez de la flûte, il peut arriver que vous vous sentiez essoufflé, que vous soyez à court d’air ou tout simplement que vous n’arriviez pas à prendre assez d’air ? Vous sentez que vous n’êtes pas à l’aise dans votre respiration. Cela vous bloque dans votre pratique et vous vous sentez parfois frustré. Aujourd’hui, je vous explique la respiration à la flûte traversière.

La vidéo

Prendre conscience de votre corps

La flûte traversière est un instrument à vent. Cela implique de devoir souffler pour produire un son. Pour souffler, vous devez utiliser votre corps. Ce que je vous dis est très banal. Mais en vous le disant, je veux juste vous faire prendre conscience de votre corps. Parce que oui : vous jouez avec votre corps. Je dirais même que votre premier instrument avant la flûte, c’est votre corps

En prenant conscience de votre corps, vous allez vous rendre compte que si vous n’êtes pas bien dans votre corps, vous ne serez pas bien avec votre flûte. Ça étonne beaucoup de personnes mais c’est vrai ! 

Je vais même aller un peu plus loin. Si vous êtes malades, stressés ou anxieux, cela va se ressentir sur votre sonorité mais également sur la qualité de votre air. Quand vous êtes enrhumé ou si vous avez de la fièvre, vous avez certainement remarqué que votre sonorité n’est pas comme d’habitude. Le son est voilé et il se peut qu’il y ait une fine couche sur nos lèvres. Si vous êtes stressé, le processus est le même. Votre pouls est plus rapide que si vous êtes au calme, tranquille. Votre respiration est donc elle aussi plus rapide. 

Je pense que vous commencez à prendre conscience de l’importance de votre corps et que si vous n’êtes pas au top dans votre corps, vous ne serez pas très bien avec votre flûte. Si vous n’êtes pas bien dans votre corps, votre air et votre sonorité ne seront pas bien non plus. Attention ! Je n’apporte aucun jugement. Je ne fais que mettre en lumière un état de faits.

Le travail de la respiration à la flûte traversière

la respiration à la flûte traversière

Vous devez effectuer un travail de respiration si vous souhaitez être à l’aise pour jouer et avoir une belle sonorité. Même si vous savez que vous devez respirer pour jouer votre flûte, vous devez le faire de manière correcte. Vous devez avoir une respiration stable et régulière. Pour obtenir de bons résultats, vous devez pratiquer la respiration abdominale.

La respiration abdominale

La respiration abdominale consiste en une respiration lente et profonde. Le diaphragme y joue un rôle essentiel. Vous devez connaître un peu son anatomie pour savoir comment va fonctionner cette respiration. Le diaphragme se situe sous vos côtes et sépare l’abdomen du thorax. Il est en forme d’arc de cercle et s’insère sur le pourtour de la cage thoracique.

le diaphragme

La respiration abdominale se pratique donc dans le bas du ventre. Quand vous inspirez, le diaphragme descend. Il appuie sur les organes abdominaux et provoque par conséquent le gonflement du ventre. Les poumons vont alors se remplir par le bas en premier, puis l’air inspiré va remonter jusqu’en haut. Ensuite, quand vous expirez, le diaphragme remonte, les poumons se vident complètement et le ventre se creuse. Cette respiration abdominale provoque une meilleure oxygénation et donc une meilleure gestion du stress.

La respiration thoracique

Contrairement à la respiration abdominale, la respiration thoracique ne fait intervenir que la cage thoracique, ici en haut du corps. Le diaphragme se retrouve bloqué et ne joue plus aucun rôle. Quand vous respirez dans le haut du corps, les poumons se remplissent uniquement à 30% de leur capacité totale. Ils font gonfler la poitrine, mais pas le ventre. Si vous respirez de cette façon en jouant de la flûte, cela va créer des tensions, de l’anxiété et un sentiment d’oppression. 

La respiration abdominale est donc source de bien-être. Même si elle demande un peu de pratique pour devenir automatique à la flûte, les bienfaits relaxants sont immédiats. Ce type de respiration à la flûte permet d’accéder d’ailleurs à la méditation lorsqu’elle est maîtrisée.

2 exercices pour la respiration à la flûte traversière

Exercice sans la flûte

Sur un lit ou sur un tapis de sol, couchez-vous sur le dos, les épaules détendues. Les mains sont posées sur votre ventre. Restez calme et observez votre respiration sans rien faire. Prenez pleinement conscience de votre ventre qui se gonfle et se dégonfle. Restez dans cette position quelques minutes, en toute conscience. 

Quand votre ventre se dégonfle, soufflez afin de vider votre air. Vous devez souffler lentement et longtemps. Le ventre se rentre alors davantage. L’inspiration vient d’elle-même et se fait automatiquement, toujours lentement. Vous ne devez rien forcer. Vous devez uniquement laisser faire votre souffle.

Pendant cet exercice, vous devez toujours être attentif au mouvement des épaules et de la poitrine. Tout le mouvement de respiration s’effectue au niveau du ventre. Vous ne devez pas bloquer la respiration en fin d’inspiration ou d’expiration. Votre air doit être en mouvement continu.

Exercice avec la flûte

Vous êtes maintenant en position devant votre pupitre, avec votre flûte. Inspirez rapidement par la bouche. Vous allez remarquer que votre ventre avance vers le pupitre. Faites ensuite une note longue, peu importe laquelle. Votre air va s’échapper lentement, en poussant sur le ventre qui doit rentrer et reprendre une position normale.

Lorsque vous inspirez rapidement, il ne faut pas raidir le cou ni serrer la gorge. Et les  épaules ne doivent pas se lever. Vous voyez, c’est le même principe que quand vous êtes allongé. Si vous pratiquez cette respiration abdominale régulièrement, avec ou sans votre flûte, vous serez serez plus décontracté. Et en respirant de cette façon, vous ne serez plus à court d’air lors de votre pratique.

J’espère que ces explications vous permettront d’avoir une respiration plus confortable et sans stress. N’hésitez pas à regarder la vidéo « la respiration à la flûte traversière » pour bien voir les mouvements de respiration que je montre à l’écran 😉

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires