7 bonnes raisons de commencer la flûte traversière
Débutants

7 bonnes raisons de commencer la flûte traversière

Vous aimez la flûte traversière ? Sa sonorité ronde et envoutante ? Voici 7 bonnes raisons de commencer la flûte traversière qui vont mettre fin à tous les clichés !

1. On peut commencer la flûte traversière à tout âge

Il existe une vieille légende urbaine qui dit que l’apprentissage de la musique est réservé aux enfants ; soi-disant que passé un certain âge, il est trop tard pour apprendre un instrument, notre cerveau et notre corps ne sont plus aussi « souples ».

Il n’y a rien de plus faux ! La pratique de n’importe quelle discipline artistique, sportive, spirituelle etc… peut être démarrée à tout âge. C’est même plus facile à l’âge adulte car nous avons alors acquis toutes nos capacités motrices et intellectuelles, contrairement à un enfant de sept ans.

Le seul obstacle : nos croyances limitantes. Les enfants ne se posent pas autant de question que nous et sont davantage dans l’instant présent et le plaisir immédiat.

2. C’est un instrument facile à transporter

Le seul autre instrument aussi facile à transporter, c’est un harmonica. Ou un ocarina. J’exagère mais je ne suis pas loin de la vérité. La flûte est un instrument qui se range dans un sac : un sac à dos, une sacoche, un sac à main (oui oui !). Combien de fois ais-je entendu la surprise des gens « Vous avez une flûte dans votre sac ? »…

Il n’y a plus aucune excuse à l’emmener partout, même en voyage. La flûte traversière voyage avec vous, en bagage à main, dans l’avion. Fini la panique de « perdre » son bagage avec son instrument dedans. Votre flûte reste à vos côtés.

3. C’est facile

Contrairement aux idées reçues, jouer de la flûte est facile. Combien de fois ais-je entendu « Oh mais c’est difficile ! ». Je ne suis pas du tout d’accord avec ça. La flûte traversière n’est pas plus difficile qu’un autre instrument. Dès lors qu’on se lance dans la musique ou toute autre activité, cela demande de la régularité. Quand on débute, il ne faut pas plus de 15mn par jour pour progresser de manière significative.

4. On peut jouer de tous les styles de musique

Là encore, certains pensent que jouer de la flûte traversière se limite au répertoire classique. Heureusement, c’est un instrument que l’on retrouve dans toutes les traditions, chez tous les peuples, depuis… la nuit des temps. On peut donc jouer toutes les musiques avec cet instrument populaire : de la musique irlandaise, des musiques d’Amérique du Sud, des musiques orientales, indiennes, chinoises, mais aussi du rock, de la variété, du jazz… Il existe même la possibilité de rendre les flûtes électriques ! Bref, vous l’aurez compris, si vous savez jouer de la flûte, vous pouvez facilement vous trouver un style musical qui vous convient.

Vous pouvez jouer seul (si la pratique à plusieurs vous terrifie), en petite formation (en duo avec un piano, une guitare, un violoncelle, un violon, une harpe…), en orchestre symphonique, en formation jazz… Les possibilités sont infinies. Vous trouverez forcément votre bonheur 🙂

5. Jouer de la flûte permet de se détendre

Et oui, peu de gens le savent, mais jouer régulièrement de la flûte traversière permet de se relaxer et de déstresser. Comment cela est-ce possible me demandez-vous ? En bien, tout simplement : en respirant. En faisant de la flûte, vous allez devoir travailler votre respiration, pratiquer des respirations profondes. Ces mêmes respirations que l’on retrouve dans les techniques de yoga et de méditation. En plus, on joue des morceaux sympas. Que demander de plus : l’art de la flûte est l’art du zen 😉

Si l’art du zen en musique vous intéresse, je vous mets un lien vers un article qui traite des 3 habitudes zen à adopter avec sa flûte.

6. Ça booste la confiance en soi

En pratiquant un loisir comme la flûte, vous allez vous affirmer et gagner en confiance en soi. Vous allez enfin pouvoir jouer avec plaisir les morceaux que vous voulez et vous serez fier d’y arriver. Vous serez fier du travail accompli et des progrès effectués.

7. On n’a pas forcément besoin d’un professeur

Aujourd’hui, il est facile d’apprendre la musique de manière autonome. La crise sanitaire que nous traversons nous a permis de nous adapter très vite sur le sujet. Vous n’avez pas forcément besoin d’entrer au conservatoire ou à l’école de musique et de prendre un cours hebdomadaire pour jouer des morceaux qui ne vous plaisent pas… Vous pouvez garder votre liberté et suivre des conseils sur internet, à l’aide de blogs comme celui-ci, de vidéos, de tutoriels, de groupes… Bref, aujourd’hui, c’est facile de se lancer tout seul parce que justement vous n’êtes pas tout seul. La musique est une grande famille !

Alors, plus d’excuses pour commencer à apprendre la flûte traversière 😉 Lancez-vous !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

10 Comments

  • Rachel

    Super ! En te lisant j’ai l’impression que ça a l’air plus facile que le piano…lol en tous cas une chose est sûre, c’est plus facile à transporter 🙂
    Soit dit en passant je me suis toujours dit que les solos à la flûte traversière devait être très stressant lorsque l’on joue en orchestre… Qu’en penses-tu ? Peut être n’est-ce qu’une question d’habitude ?

    • leeleeque

      Merci Rachel 🙂
      Pour ma part, les solos en orchestre sont moins stressants à jouer que ceux de musique de chambre, mais ce n’est que moi 😉

  • Anne Prudent

    Quand j’étais au collège, une fille avait emmené sa flûte traversière et avait joué devant toute la classe. J’étais transportée ! Je n’ai jamais oublié. C’est vraiment un très bel instrument et ton article donne envie de s’y mettre.
    Merci

  • Aline

    Merci de me permettre de me replonger dans l’univers poétique du flûtiste. J’ai appris la flûte traversière à l’âge de 7 ans pendant 6 ans environ. Puis, arrivée au collège, j’ai arrêté… mais qui sait, grâce à ton blog j’aurais peut-être envie de m’y remettre cette année. Elle est juste rangée dans un placard bien au chaud et ne demande qu’à en sortir. Je n’avais jamais pensé au fait que jouer de la flûte pouvait m’aider à me détendre. Je pratique le yoga et il est vrai que jouer de cet instrument demande un travail de respiration lente, profonde et continue. Merci de m’avoir permis de découvrir ton blog.

  • Mariette

    Angélique nous donne 7 bonnes raisons de jouer de la flûte traversière.. moi qui suis son élève depuis une dizaine d’années, j’en propose une 8ème: apprendre la flûte traversière avec Angélique! Rêve d’enfant inassouvi, j’ai pu commencer la flûte à 20 ans, mais abandonné un an après (voyages lointains, puis études supérieures, puis boulots + enfants). J’ai repris (à 38 ans) et abandonné (à 45 ans – accident de la vie)… et puis enfin « découvert » Angélique sur Internet en 2011 (à 56 ans…). Angélique est donc ma 4ème prof et j’ai pu comparer. J’admire sa pédagogie, sa patience, la finesse de son écoute (impressionnante: même par Skype rien ne lui échappe!). Elle sait encourager, tout en demeurant ferme et rigoureuse et sait nous montrer que l’apprentissage d’un instrument requiert de la discipline… mais si on arrive au cours un peu cassée… elle le comprend aussi. Il arrive que je me sente nulle et découragée… et je finis invariablement par me sentir si positive et confiante à la fin du cours. Et, oui, Aline, c’est bien pour poser et développer sa respiration la flûte traversière . Je pratique le tai chi, cousin du Yoga, et la flûte m’apaise aussi.

  • huskymustardaegle40298

    Bonjour Angélique,
    J’ai beaucoup apprécié ton article 🙂 J’ai commencé à apprendre le piano étant petite et je n’ai pas plus de difficultés à apprendre la musique aujourd’hui en étant adulte! Cela nous crée une bulle de sérénité dans un quotidien facilement chargé 🙂
    Camille

    • Angélique

      Bonjour Camille,
      Merci pour ton commentaire.
      Oui, les pratiques artistiques ont le mérite de nous mettre en pause et de nous accorder un moment à soi dans la journée 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :