Logo - Apprendre la flûte

5 erreurs de respiration

5 erreurs de respiration

Aujourd’hui, je reviens sur le sujet de la respiration. Vous le savez, en tant que flûtiste, la respiration est au centre de nos préoccupations.  C’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous les 5 erreurs de respiration les plus fréquentes que je rencontre avec mes élèves. 

La vidéo

/center>

La respiration est un sujet délicat que beaucoup de flûtistes abordent avec légèreté. C’est vrai que respirer est un acte naturel auquel nous ne prêtons que rarement attention. Si vous y réfléchissez bien : à combien de respirations êtes-vous attentif sur les 22000 respirations quotidiennes ?

En pratiquant la flûte traversière, vous n’avez pas le choix. Vous devez obligatoirement vous préoccuper de votre respiration. Si vous souhaitez connaître le fonctionnement de la respiration à la flûte traversière, vous pouvez retrouver cet article complet ici : la respiration.

Généralement, quand vous jouez, vous sentez que quelque chose cloche avec votre respiration et que vous devez l’améliorer. Mais ça reste flou, même si vous avez compris les fonctionnements de la respiration abdominale. Parfois, vous ne savez pas comment respirer ou vous pensez que vous vous y prenez mal. Voici la liste des 5 erreurs de respiration les plus fréquentes à la flûte traversière.

Erreur n°1 : Lever les épaules

C’est l’erreur la plus fréquente que je rencontre. Elle est due principalement aux respirations thoraciques. En respirant uniquement dans le haut du corps, vous pouvez lever les épaules. Cela peut également être dû au stress. Les muscles du corps, surtout ceux au niveau du cou et des épaules, peuvent se tendre de manière involontaire. Lever les épaules devient alors une réponse naturelle du corps qui essaye de prendre plus d’air. 

La solution : concentrez-vous sur le haut du corps pour relâcher les tensions et garder des épaules souples et tendues. 

Erreur n°2 : Rentrer le ventre à l’inspiration

Rentrer est aussi dû à la respiration thoracique. Dans ce cas, vous faites le contraire de ce qui devrait se produire quand vous respirez naturellement. Beaucoup de flûtistes croient à tort que rentrer le ventre aide à contrôler l’air. En réalité, cela comprime vos poumons, et réduit l’air disponible pour jouer. 

La Solution : Concentrez-vous sur la respiration abdominale. Avec cette respiration, votre ventre se gonfle doucement à chaque inspiration. N’hésitez pas à revoir les bases de la respiration abdominale dans ma vidéo. 

Erreur n°3 : Fermer la gorge

Fermer la gorge arrive si vous prenez des respirations superficielles. Vous verrouillez alors toute la zone de la gorge, rendant la libération du flux d’air inconfortable voire difficile.

La solution : veillez à garder la gorge ouverte, comme lorsque vous baillez. Si vous baillez, vous sentez la gorge qui s’ouvre. Vous devez garder cette sensation d’ouverture lors de votre inspiration.

SI jamais vous avez la gorge qui se ferme, là aussi, vous pouvez regarder ma vidéo spéciale sur les bruits de gorge à la flûte traversière et comment en venir à bout. 

Erreur n°4 : se pencher en arrière

Vous pouvez vous pencher en arrière lors de l’expiration. Notamment si vous allez au bout de votre expiration, lorsque vous êtes sur le point de manquer d’air. Évidemment, cela est contre-productif car cela coupe notre respiration et notre soutien. 

La solution : Lors de votre expiration, essayez de rester concentré sur votre posture. Essayez de garder votre colonne d’air droite. N’hésitez pas à vous regarder dans un miroir ou mieux à vous filmer pour contrôler votre posture. 

Erreur n°5 : respirer par le nez

Il est vraiment préférable de respirer par la bouche plutôt que par le nez. En prenant des respirations par le nez, en jouant de la flûte, vous ne remplissez pas totalement vos poumons. Si vous prenez le temps avec des respirations longues et lentes, peut-être, mais généralement, nous devons aller vite quand nous respirons. 

Cela a également le désavantage de fermer notre gorge. Alors que respirer par la bouche  maintient la gorge ouverte et vous permet de remplir plus vos poumons et plus rapidement.

En résumé

Éviter une ou plusieurs de ces 5 erreurs de respiration peut grandement améliorer votre capacité à jouer de la flûte traversière. Vous ressentirez moins de fatigue et serez plus efficace. Pratiquez régulièrement avec attention et vous remarquerez une différence notable dans votre capacité à contrôler votre respiration et votre son.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires